Nous avons travaillé sur Les Métamorphoses d'Ovide. Voici quelques travaux d'écriture bien réussis.

horloge-de-dessin-animé-8442314

    Dans une campagne lointaine vivait un petit garçon qui se nommait Horlogie. Il était rigolo mais parfois très têtu. Ce matin-là, Horlogie demanda à sa maman s'il pouvait sortir dehors mais elle ne voulut pas ! Horlogie se fâcha mais elle lui répondit :

-Arrête de faire ta tête de malheureux !

Horlogie rigola ! Mais cette scène se passait tous les matins …

Horlogie en eut assez et partit jouer avec ses amis. La Déesse de la Sagesse, Sage, intervint.

   Elle décida de punir sévèrement cet enfant mais celui-ci ne la crut.

   Quelques jours plus tard, Sage revint avec une sacrée décision : elle prit Horlogie à part et lui lança un sort.

- Dans quelques heures, tu ne seras plus rien, dit-elle férocement.

   Sa punition arriva directement chez lui. Il ouvrit la porte, et une torpeur l'envahit ...

   Horlogie perdit sa peau bronzée et devint pâle. Sa tête devint ronde, ses yeux des chiffres, son nez fut transformé en un mécanisme compliqué. Sa punition lui sectionna les jambes, ses bras devinrent aiguilles.

   Désormais, le jeune garçon devait rester pendu à un mur, pour plusieurs siècles …

Par Lindsay T. 6ème C.

39896858-le-cerveau-et-le-c-ur-humain-avec-les-bras-et-les-jambes-d-équitation-vélo-tandem-illustration-3d

   Mon père avait dix-huit ans et il aimait les voitures rapides. Un jour, il démonta la voiture du voisin ! Entièrement ! La déesse Athéna décida de le punir. Déjà, elle bloqua sa main dans le moteur de la voiture. Elle lui coupa l’autre main … et un doigt resta coincé dans le moteur. Pour le reste, Athéna décida de le transformer …

   Ses cheveux tombèrent, ses mains devinrent pédales, son ventre une selle, ses yeux se transformèrent en roues, ses jambes prirent la forme d’un guidon, ses pieds des freins. À la fin, mon père était un vélo ! Finies les voitures rapides !

Par Keylian B. 6ème A. 

modern-sculptures-french-artists-gilbert-legrand-3d-male-n

    Il y a deux semaines, un camarade de ma classe s’était moqué de moi quand je lisais en technologie. Pour me venger, je lui donnai une punition et je le transformai avec mon crayon magique …

   Il était assis sur sa chaise lorsque ses cheveux se dressèrent ! Ils devinrent piquants et durs. Son visage se rétrécit et s’amincit. Ses yeux devinrent minuscules puis le nez et la bouche disparurent. Ses bras se réduisirent pour former des bâtons, ils devinrent très durs. Son buste fondit et prit aussi la forme d’un bâton, tout noir. Ses jambes se serrèrent et se mirent l’une sur l’autre. Ses pieds fondirent et disparurent en peu de temps.

   Maintenant, je me sers de ses cheveux pour nettoyer le sol ! C’est pourquoi aujourd’hui encore, il dort dans mon garage !

sans-titre

Par Amandine S.K. 6ème B, avec Hélène, AVS.

                                        Bravo à vous !